Gâchis de papier : l’arbre qui cache la forêt

 

Rien qu’en France, la consommation de papier représente à elle seule 8,8 millions de tonnes par an, soit l’équivalent de 279 kilos de papier par seconde.

À l’heure où le commerce électronique et l’économie numérique ne cessent de croître, beaucoup de particuliers comme de professionnels ont pris conscience de l’impact de la production de papier sur l’environnement. La tendance est donc à la réduction de la consommation de papier, mais le chemin est encore long avant de se débarrasser totalement de cette dépendance. Découvrez dans cet article 10 moyens de réduire ce gaspillage.

Des journaux en passant par les papiers cadeaux, le papier est encore présent partout dans notre société, et finit très souvent en un terrible gâchis au fond de nos décharges. Il fut un temps où le papier était un bien rare et précieux ; maintenant, il abonde littéralement partout sur le globe.
Initialement inventé et pensé comme un moyen de communication, le papier est aujourd’hui largement utilisé dans toutes les industries. Produire du papier consomme 2 fois plus d’énergie que produire un sac en plastique. Il faut bien avoir conscience que quoi que l’on produise, cela consomme de l’énergie : c’est ce que l’on appelle l’empreinte carbone.
Concernant le papier, sa production implique de couper des arbres. La déforestation est l’un des problèmes environnementaux majeurs auquel nous faisons face ces dernières années, et sera un défi pour les générations futures. La récolte mondiale de bois est consacrée à 14 % à la création de papier. On peut logiquement se demander s’il vaut vraiment la peine de sacrifier de façon irraisonnée des arbres, poumons de notre planète et garants de notre santé, pour ce produit : existe-il des moyens pour les préserver ? 
Nous sommes tellement habitués à consommer nos produits dans leur forme finale que nous nous interrogeons rarement sur la manière dont ils sont fabriqués, et ce qu’ils deviennent après leur utilisation.
Pour mieux prendre conscience du phénomène, voici quelques faits intéressants à connaître sur le gaspillage de papier et à partager sans modérations avec vos amis, collègues ou utilisateurs.

 

Ce que vous ignorez peut-être sur le gaspillage de papier

– Produire une feuille de papier A4 consomme en moyenne 5 litres d’eau.
– 93 % du papier produit vient des arbres.
Les déchets des entreprises sont constitués à 50 % de papier.

– En France, ce sont pas moins de 136kg de papier qui sont consommés par habitant et par année

– Publier une édition du dimanche du New York Times requiert 75 000 arbres.
– Recycler une tonne de papier permet d’économiser environ 2 523 litres d’huile, 26 500 litres d’eau, et 17 arbres.

– Dans les entreprises Française, nous produisons chaque année 900 000 tonnes de déchets de papiers, dont la majorité n’est ni collectée ni recyclée.
– Les emballages représentent plus d’un tiers de nos déchets.
– Les bureaux américains utilisent 12,1 milliards de feuilles de papier par an.
– 25 % des déchets d’enfouissement et 33 % des déchets municipaux sont représentés par le papier.
– Avec le papier gaspillé chaque année, nous pourrions ériger un mur de presque 4 mètres de haut, reliant New York à la Californie, soit toute la largeur des États-Unis (sic).
– Une baisse de la consommation de papier était anticipée avec la révolution électronique : celle-ci n’a pas eu lieu. On s’attend même à ce que la demande de papier double avant 2030.
 Et pourtant, chaque arbre produit assez d’oxygène pour faire respirer 3 personnes.

=> Vous envisagez de baisser la quantité de papier consommée dans votre organisation? Parlons en.

 

Les effets environnementaux du gaspillage de papier

Évidemment, notre consommation irraisonnée de papier a pour première conséquence la déforestation. Heureusement, des groupes de protection et de conservation ont fait un incroyable travail de protection des forêts au riche potentiel écologique, notamment en limitant leur accès commercial. 
Cela représente un grand progrès et une belle évolution pour l’humanité, quand on réalise le temps qu’il faut à un arbre pour grandir jusqu’à sa taille maximale.

Nous commençons seulement à réaliser le gaspillage que nous faisons de nos arbres, ces mêmes arbres qui fournissent la majorité de notre oxygène, et protègent notre planète d’un réchauffement climatique encore plus accentué.
La pollution par le papier est un autre sérieux problème lié au gaspillage de papier. On estime qu’en 2020, les papeteries produiront 500 millions de tonnes de papier et de carton chaque année. Bien entendu, c’est un produit dont nous avons encore besoin, et la réduction importante de son usage ne semble pas à l’ordre du jour.
Le papier est la troisième industrie la plus polluante de l’air, de l’eau et des sols. Lors de la production de papier, des agents de blanchiment à base de chlore sont utilisés, ce qui libère des matières toxiques dans l’eau, l’air et le sol. Le papier qui pourrit émet du méthane, qui est 25 fois plus toxique que le CO2. 

 

10 moyens faciles de réduire le gaspillage de papier et la pollution

 

Aux États-Unis, souvent précurseurs des évolutions à venir en Europe, beaucoup d’industries papetières ont modifié leur processus de production, afin de réduire la formation de dioxyde. Celui-ci est un sous-produit toxique lié à la production de papier, connu pour être cancérigène. Les industriels recherchent désormais des sources de papier renouvelables, qui ne nécessitent plus de couper les arbres.
Particulier ou entreprises, voici 10 astuces que vous pouvez mettre en œuvre de votre côté pour limiter la pollution et le gaspillage de papier.

1. Cela parait évident : recyclez tous vos déchets papier.
2. Soyez un consommateur responsable, et achetez du papier 100 % recyclé après consommation. Consommez du papier issu de forêts gérées de manière durable.
3. Dans l’entreprise, réutilisez le papier. Si vous n’utilisez qu’un seul côté de vos feuilles, vous pouvez les relier et utiliser l’autre côté pour faire un cahier. Cet usage réduit les déchets de papier de 50 %, et prolonge leur utilisation.
4. Limitez les impressions d’un fichier déjà numérisé, sauf si cela est absolument nécessaire.
5. Privilégiez le courrier électronique plutôt que le papier lorsque vous communiquez avec des clients.
6. Diminuez les gobelets et assiettes en papier jetables, et privilégiez plutôt des objets réutilisables.
7. Encouragez vos collègues, amis et proches à recycler le papier, en utilisant les bacs de recyclage adaptés.
8. Privilégiez les matériaux papier produits sans chlore.
9. Achetez des produits avec le moins d’emballage papier possible. Soutenez les entreprises qui adoptent des pratiques respectueuses de l’environnement.
10. Utilisez la technologie comme les smartphones et les tablettes pour conserver vos dossiers et vos notes.

=> D’autres possibilités existent pour limiter l’impact écologique lié à la consommation de papier, demandez nous conseil.

En tant que consommateur, la façon dont vous utilisez et jetez le papier et ses produits dérivés a une grande influence sur la pollution et les déchets à base de papier. Ces quelques efforts personnels auront un très grand impact sur la résolution de nos problèmes écologiques futur : il appartient à tout un chacun, quelle que soit son échelle, d’agir pour préserver notre planète.

Limiter les déchets papier est un des leviers pour y parvenir.

=> Passez à l’action.